Réforme de la formation professionnelle : l'impact du digital

By in
526

La réforme de la formation professionnelle 2018 entre en vigueur avec son lot de changements. En tant qu’expert de la digitalisation RH, analysons comment la digital contribue à faciliter la mise en œuvre de cette réforme de la formation professionnelle.

Centrons-nous sur les entretiens professionnels, la définition de l’action de formation et le développement des compétences.

 

Les entretiens professionnels

L’obligation est toujours d’actualité. Les fondamentaux sont maintenus. Ils sont obligatoires tous les 2 ans quelque soit la taille de l’entreprise. Ces entretiens visent à suivre et accompagner les collaborateurs dans leur développement professionnel. Au 1er janvier 2019, l’entretien doit comporter une étape supplémentaire selon l’ article. L6315-1 du code du travail au 01/01/2019. C’est le Compte Personnel de Formation (CPF). L’employeur doit aborder le déroulement de l’activation du CPF et les modalités d’abondement possibles. Intégrer le CPF à l’entretien permet de détecter les demandes de formation, les mettre en lien avec ses besoins et les offres possibles du CPF.

Concernant les règles de suivi et de bilan tous les 6 ans, rien de change. L’échéance de 2020 approche. Attention si vous n’êtes toujours pas dans les clous car les sanctions financières restent élevées. Si la périodicité des entretiens n’est pas suivie et si le collaborateur ne reçoit pas 2 des 3 actions d’évolution professionnelle lié à la réforme de 2014 (Action de formation, VAE, évolution professionnelle ou salariale, certification), l’employeur sera tenu d’abonder le CPF du salarié concerné à hauteur de 3000€ plafonnés (le montant ne peut dépasser 6 fois le montant annuel crédité sur le CPF) : Art. R6323-3 du Code du travail.

Ici le digital est donc un garde-fou de la réforme. Il va permettre de suivre la réalisation des entretiens, donc de justifier leur bonne conduite et le suivi de l’évolution professionnelle de ses collaborateurs. Ainsi, en cas de contrôle, l’entreprise présentera les informations facilement, les informations étant centralisées et à jour.

Autre avantage du digital, lié aux collaborateurs, c’est de leur donner les outils pour qu’ils deviennent acteurs de leur évolution professionnelle. Des outils comme Yootalent, permettent aux collaborateurs d’avoir un suivi en temps réel sur leur parcours dans l’entreprise et sont des bases d’échanges avec leur manager. Par conséquent, digitaliser ses entretiens professionnels, c’est sécuriser sa gestion d’entreprise et ses collaborateurs.

Définition de l’action de formation

Comme souvent à chaque réforme, la définition de l’action de formation évolue. Là encore, elle n’y échappe pas ! L’action de formation se définit comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel. L’action de formation se suit en tout ou partie à distance ou se réalise en situation de travail selon l’article du code du travail L 6313-2 modifié.

2 axes sont importants à développer pour les entreprises :

  • La création de contenus personnalisés et de parcours pédagogiques
  • La mise en place du digital-learning pour simplifier l’accès à la formation, diversifier et enrichir les modalités d’apprentissage.

Le parcours pédagogique sera donc centralisé sur le collaborateur et l’ingénierie pédagogique sera très importante pour personnaliser les formations en fonction des besoins de l’entreprise et des apprenants. La création de contenus devient plus que jamais une valeur ajoutée pour la formation professionnelle en entreprise. Pour cela le digital est l’allié essentiel pour accompagner le service formation. Du recueil des besoins, à la création des catalogues, contenus et leur diffusion, le digital intervient à tous les stades de la formation. Il est là pour faire gagner du temps aux responsables formation.

La mise en place du digital learning permet de diversifier les modes d’apprentissages mais aussi de faciliter la création et la diffusion de contenu. L’action de formation pouvant se faire en situation de travail, on peut très bien imaginer des vidéos créées et diffusées sur une plateforme de digital learning pour permettre un accès simple et rapide au contenu.

Les Mooc et les Cooc sont de plus en plus répandus. Ils s’inscrivent très bien dans la personnalisation des parcours et sont en accès libre pour les apprenants, apprenants qui apprennent au quotidien.

Le plan de développement des compétences

Dans cette nouvelle réforme de la formation professionnelle, le plan de formation devient le plan de développement des compétences. Une obligation de résultats est plus que jamais essentielle. L’action de formation étant personnalisée et partant d’objectifs professionnels, il devient impératif d’évaluer la formation, sa réussite et l’acquisition de compétences.

Tout ça dans un processus de développement professionnel de chaque collaborateur. Chacun ayant son propre projet professionnel, ses propres aspirations, l’importance du digital ici est double.

En premier lieu, c’est de permettre au collaborateur d’avoir un suivi de son parcours professionnel dans l’entreprise. Pour devenir acteur de son évolution professionnelle, le collaborateur doit pouvoir accéder à ses propres informations en temps réel.

En second lieu, c’est le suivi du développement des compétences qui passe par l’évaluation des formations, de l’acquisition des compétences. Et comme la formation se pratique de plus en plus en temps réel, l’évaluation en continu est un outil quotidien.

 

Digitaliser ces pratiques apporte une double récompense. Proposer une expérience collaborateur conforme aux attentes d’aujourd’hui avec des outils qui apportent des informations centralisées quotidiennement. Et ensuite suivre l’évolution de la performance de l’entreprise et d’anticiper sur d’éventuels besoins.

 

Le rôle du responsable formation est donc très stratégique dans cette réforme de la formation professionnelle. L’ingénierie pédagogique et les parcours construits participeront à l’atteinte des objectifs professionnels fixés aux collaborateurs. Finalement le Digital vient organiser différemment la formation. Libérer du temps sur des tâches chronophages, pour le passer sur l’ingénierie de la formation et l’accompagnement quotidien des collaborateurs dans le développement de leurs parcours professionnels.

 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)
Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *