La preuve de l’efficacité des formations, enjeu majeur de la réforme

By in
430
La preuve de l’efficacité des formations,  enjeu majeur de la réforme

Le 6 septembre dernier, le texte de la Réforme de la Formation professionnelle a été publié au Journal Officiel. Cette réforme sera progressivement mise en application à partir de janvier 2019.
Elle annonce de nombreux changements positifs pour faciliter l’accès à la formation pour chaque collaborateur.

Certains métiers sont voués à disparaître, d’autres à évoluer : en 2025, un emploi sur deux sera transformé. L’Etat et les entreprises ont un réel rôle d’accompagnement à jouer dans cette transition. C’est d’ailleurs le principal objectif de cette réforme. Le salarié devient responsable de son parcours de formation. 

Comment accompagner les collaborateurs dans leurs formations suite à cette nouvelle réforme ?

Si vous êtes Responsable Formation ou des Ressources Humaines, Nous vous conseillons de mettre à disposition de vos collaborateurs les outils nécessaires les aider à faire les meilleurs choix en terme de formation, et qu’indirectement ceux-ci vous servent au mieux.

De plus, vous pouvez mettre en place des indicateurs et des systèmes d’évaluation pour mesurer l’efficacité de vos formations. En effet, les dirigeants attendent des résultats et du concret pour mieux piloter l’activité, notamment sa partie financière.

Or sans chiffre ni résultat, il leur sera difficile d’évaluer correctement les actions. La conséquence directe : coupe budgétaire et cela peut très vite devenir préjudiciable lorsqu’on parle de formation…

Voici quelques exemples d’indicateurs : un climat social amélioré, un nombre de dossiers gérés plus important, une satisfaction plus grande des clients, une meilleure performance d’une équipe après une action de formation… N’oubliez pas non plus les indicateurs de niveau II et III de Kirkpatrick.

Et cela tombe bien la solution Formaeva est complètement basée sur ce modèle, notamment dans la manière de restituer les résultats !

Pour revenir à la réforme elle peut être résumée en 12 mesures clés* :

  • Tous les salariés verront leur Compte Personnel de Formation (CPF) crédité de 500 € par an pour choisir leurs formations en toute liberté
  • Pour les salariés non qualifiés, 800 € par an plafonné à 8 000 € leur permettront de changer de catégorie professionnelle
  • Tous les salariés à temps partiel, qui sont en majorité des femmes, auront davantage de droits
  • Le CPF de transition apportera davantage de droits pour les formations longues
  • Les formations seront facilement accessibles et évaluées en toute transparence
  • Un nouveau conseil en évolution professionnelle sera créé pour accompagner les salariés
  • Les demandeurs d’emploi auront davantage accès à la formation
  • Les TPE et PME bénéficieront d’une solidarité financière des grandes entreprises pour faciliter l’accès de leurs salariés à la formation
  • Simplification : les entreprises ne paieront plus qu’une seule cotisation, la cotisation formation professionnelle, au lieu de deux aujourd’hui (1% formation et taxe d’apprentissage)
  • La cotisation formation professionnelle sera automatiquement collectée par les Urssaf, ce qui simplifiera les démarches administratives des entreprises
  • La construction du plan de formation sera fortement simplifiée
  • L’innovation pédagogique sera libérée et encouragée
Parmi ces 12 mesures, 3, surlignées en vert ci-dessus, sont principalement concernées par l’évaluation des besoins ainsi que la mesure de la qualité/efficacité des formations.

Mesure 1 : CPF Crédit de 500€

En effet, chaque salarié à temps plein verra son compte personnel de formation crédité de 500 € par an.

Au bout de 10 ans, le CPF atteindra 5 000 €, son plafond, auquel pourra s’ajouter un abondement de l’entreprise.
Le CPF est consolidé comme droit personnel garanti collectivement.
Cette 1ère mesure est l’une des mesures phares de cette réforme ; elle va dans le sens de laisser le collaborateur choisir son avenir professionnel. Les droits d’accès à la formation, sont désormais liés à la personne et non pas simplement à l’entreprise.

A cette mesure, l’entreprise, la structure référente peut apporter une réponse en accompagnant le collaborateur, demandeur d’emploi dans ses choix.
La mise à disposition d’outil permettant de le guider peut ainsi largement aider. Par exemple, je suis salarié et je recherche une formation en gestion du projet. Je consulte ainsi le catalogue de formation de ma structure ou les formations existantes sur le marché et je trouve multitudes de formations pouvant correspondre avec des intitulés tels que “Fédérer une équipe autour d’un projet”, ou “Les étapes essentielles pour monter efficacement un projet”, ou encore “Gestion de projet : les fondamentaux” mais aussi “Les outils indispensables à la gestion de projet” , “Gérer financièrement un projet”…
Comment m’y retrouver dans toutes ces propositions ? C’est ce que Formaeva permet. 

Le module “Diagnostic des besoins” de Formaeva est une réponse bien adaptée !

Ce module répond à différents objectifs :

  • Optimiser et personnaliser les parcours de formation en fonction des besoins exacts des collaborateurs
  • Limiter les temps de formation
  • Apporter une réponse adaptée aux besoins des collaborateurs
  • Proposer la formation adéquat

Mesures 5 et 12 : une application mobile et la libération de l’innovation technologique

Une application mobile CPF sera créée pour que chacun, salarié ou demandeur d’emploi, ait la liberté de choisir sa vie professionnelle. Avec l’application, chacun pourra notamment :
– s’inscrire à la formation et la payer directement, sans appel à un intermédiaire et sans validation administrative ;
– choisir sa formation en fonction des commentaires laissés par les anciens salariés et demandeurs d’emploi formés.

Et dans la lignée du travail effectué par les partenaires sociaux, la définition de l’action de formation sera revue, de façon à encourager les formations innovantes (Moocs, digital learning, modularisation…) ; simplifier la formation en situation de travail.

Pour répondre à ces mesures, il paraît essentiel de :
– Faire appel à un tiers évaluateur pour démontrer la transparence dans la mesure
– Gérer facilement et automatiquement les remontées de résultats pour mieux communiquer dessus
– Démontrer que l’innovation pédagogique à un impact sur la qualité mais aussi l’efficacité des formations données

Grâce à l’utilisation d’un outil de dématérialisation des évaluations de formations tel que celui proposé par Formaeva, la transparence dans la mesure peut être mise en avant de fait.

La notation par formation, avec par exemple un système d’étoiles avec des commentaires est la preuve de la qualité des formations que vous proposez et peut être diffusée.

Par ce système, l’innovation pédagogique peut dont être valorisée car vous pouvez prouver son efficacité.

En conclusion

« Le marché de l’emploi repart, les entrepreneurs doivent trouver des compétences. D’ici 10 ans, 1 métier sur 2 sera transformé. Avec les transformations de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, préparons-nous aux métiers de demain ! »

Donc donnez-vous les moyens, que vous soyez une entreprise (privée ou publique), un Organisme de Formation, un OPCA de proposer des formations adaptées au marché, de qualité et efficaces !

Pensez à la dématérialisation pour vous faciliter la tâche 😉

54321
(0 votes. Average 0 of 5)
Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *